Jean-Yves Schoen - Folelli commune Penta-di-Casinca (haute-corse) 20213




EST HEUREUX DE VOUS ACCUEILLIR SUR SON BLOG



jysmax@gmail.com

N' OUBLIEZ PAS VOS COMMENTAIRES
_________________________________________








vendredi 17 février 2017

* Bastia 1 - Monaco 1 (26ème journée)

Match suivi à la radio

En ouverture de la 26ème journée de Ligue 1, le  SC Bastia  a réalisé une belle performance en partageant les points du match nul face avec l’AS Monaco 

Le moral revient !

mardi 14 février 2017

* Film vu ce jour 29ème Festival Cinéma Italien Bastia 2017 (hors compétition et prolongation)

LA PAZZA GIOIA 
(folles de joie)

2016 (1h58) 
Comédie dramatique de Paolo Virzì

Considérées comme socialement dangereuses, Beatrice (Valeria Bruni Tedeschi) et Donatella (Micaela Ramazzotti) sont deux femmes que la vie a brisées. 
La première est une bavarde excessive soi-disant comtesse, la seconde fragile et introvertie porte un douloureux secret.
Un après-midi, un peu par hasard, elles fuguent de leur centre de soins pour femmes présentant des troubles psychiatriques.
Elles se retrouvent livrées à elles-mêmes dans le monde des gens "normaux"
Commence alors une longue virée euphorique et touchante où ces deux femmes diamétralement opposées se lient d’amitié et décident de profiter pleinement du bonheur qui s’offre à elles.
Ma note :
vu à Furiani séance de 16h45

lundi 13 février 2017

* Films vus ce jour 29ème Festival Cinéma Italien Bastia 2017 (en compétition et prolongation)

UN  BACIO
(un  baiser)

2016  (1h41) 
Drame - Comédie réalisé par  Ivan Cotroneo

Vivre sa différence lorsque l’on a 16 ans au lycée, c’est difficile.
Ce n’est pourtant pas le cas de Lorenzo (Rimau Grillo Ritzberger), Blu (Valentina Romani) et Antonio (Leonardo Pazzagli).
Ils fréquentent le même lycée, sont dans la même classe et deviennent amis malgré leurs différences.
Mais lorsque le monde réel devient compliqué, ils ont chacun leur refuge.
Lorenzo, le plus fantasque, est gay, brillant et n’a peur de rien.
Sa stratégie : se créer un monde extravagant où il est une popstar adulée.
Blu est rebelle et s’écrit des lettres à elle-même plus âgée pour être sûre de ne pas oublier combien " l’adolescence c’est la merde".
Le simplet c’est Antonio, le meneur de l’équipe de basket du lycée.
Il parle avec son grand frère décédé et quand il va à la chasse avec son père il n’arrive jamais à tuer un animal.
Ils sont inséparables, mais jusqu’à quel point lorsque l’amour s’en mêle ?

Ma note : 
vu à Furiani séance de 16h45
PRIX  DU  PUBLIC  AU  FESTIVAL

****************************** 

L’ABBIAMO  FATTA  GROSSA 

2016  (1h52) 
Comédie  réalisée  par  Carlo  Verdone

Depuis que son épouse Carla (Clotilde Sabatino) l’a quitté, Yuri (Antonio Albanese) ne réussit plus à exercer son métier d’acteur de théâtre : perturbé, il oublie ses répliques. 
Congédié de la troupe et sans le sou, il s’adresse à Arturo (Carlo Verdone), un ancien carabinier reconverti en détective privé, pour espionner son ex-épouse et son compagnon.
Arturo se fait passer pour un détective expérimenté et très sollicité, alors que sa situation n’est guère plus stable : il est démuni et vit chez sa tante veuve et âgée.
Il accepte donc l’affaire, qui lui semble plus intéressante que les chats égarés dont il a l’habitude. Mais ses maladresses et le manque d’expérience de Yuri les conduisent sur une fausse piste : ils dérobent une valise dans laquelle se trouve un million d’euro. Les voici impliqués dans une affaire bien plus mouvementée et délicate qu’une simple planque, dont l’issue reste d’autant plus incertaine que les gaffes se succèdent. 
Ma note
vu à Furiani séance de 14h30

* Extraits Corse-matin de ce jour


samedi 11 février 2017

vendredi 10 février 2017

* Films vus ce jour 29ème Festival Cinéma Italien Bastia 2017 (en compétition)

LORO  CHI ?
( ceux qui ? )

2016 (1h35) 
comédie réalisée par 
 Francesco Miccichè et Fabio Bonifacci

David (Edoardo Leo) doit présenter à son patron et à ses collègues un brevet révolutionnaire qui lui vaudra de l’estime et une augmentation.
Mais en une nuit sa vie bascule.
À la veille de sa présentation il rencontre Marcello (Marco Giallini), un escroc très habile qui l’embobine avec l’aide de deux complices sexy, Ellen (Catrinel Marlon) et Mitre (Bor Lisa) apparemment disponibles.
Lorsqu’il se réveille le lendemain, il s’aperçoit qu’on lui a tout dérobé.
David perd son travail, son amie le quitte, il n’a plus rien.
Alors, la rage au ventre il se lance à la recherche de celui qui l’a arnaqué.
Mais il lui paraît insaisissable car il change constamment d’identité.
David finit par être fasciné par cet homme si habile, jusqu’à devenir son complice. 
Ma note
 vu à Furiani séance de 16h45

* * * * * * * * * * * * * * *

PIUMA
(plume)

2016  (1h38) 
Comédie  de  Roan  Johnson

Ferro (Luigi Fedele) et Cate (Blu Yoshimi) sont à peine majeurs et ils attendent un enfant.
Ils préparent activement le bac et plus activement encore le voyage qu’ils vont faire ensuite avec leurs amis.
Mais Cate a une grave alerte et du coup ils doivent rester à Rome.
Se pose alors une série de problèmes qu’ils avaient repoussés à la rentrée.
En premier lieu, où loger Carla (Michela Cescon) et Franco (Sergio Pierattini), les parents de Ferro, les accueillent un moment, mais la cohabitation est difficile.
Ferro subit les remontrances continuelles de son père qui le considère un parfait irresponsable et on ne peut pas lui donner entièrement tort.
De plus Franco envisageait de vendre l’appartement pour aller vivre à la campagne mais Carla prend fait et cause pour les deux jeunes et menace de le quitter s’il ne renonce pas à son projet. Bref, la petite fille qui s’appellera Piuma met tout le monde en crise, ses futurs parents si peu préparés à ce qui leur arrive et ses grands-parents qui ne pensaient vraiment pas le devenir si tôt.
Ma note : 
                             
vu à Furiani séance de 14h30
avec la présence de l'actrice 
Blu Yoshimi

* Extrait du JT 13h ViaStella

Interview de Blu Yoshimi pour son rôle dans le film PIUMA

* Extraits Corse-matin de ce jour


jeudi 9 février 2017

* Extraits JT de ce jour sur ViaStella

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Instagram ViaStella

* Films vus ce jour 29ème Festival Cinéma Italien Bastia 2017 (en compétition)

LA  PRIMA  LUCE 
(la  première  lune)

2016  (1h48) 
drame  de  Vincenzo  Marra

Martina (Daniela Ramirez) est sud-américaine (Chili), elle vit en Italie avec Marco (Riccardo Scamarcio), un avocat, mais n’y est plus heureuse, ni dans son travail ni dans son couple.
Ils ont un fils, Mateo (Gianni Pezzolla), qui a huit ans et qui souffre des disputes continuelles de ses parents.
L’incompréhension entre Marco et Martina semble totale et elle l’informe qu’elle veut retourner dans son pays en emmenant leur fils. Il refuse, alors elle profite d’un déplacement de Marco pour l’enlever Mateo et s’enfuir.
Marco veut que son fils lui soit rendu.
Il s’adresse aux autorités mais sent qu’il n’a que peu de chances de voir ses démarches aboutir.
Alors il décide de partir lui-même à leur recherche.
Il finit par les retrouver, mais il est confronté à la justice locale qui a sur la question un autre point de vue que la justice italienne.
Marco est pratiquement débouté.
Ma note :
 vu à Furiani séance de 16h45

******************************

 LA   RAGAZZA  DEL  MONDO 
(l'affranchie)

2016  (1h44) 
Drame, Romance  de  Marco  Danieli

Appartenant à deux mondes totalement différents, Giulia (Sara Serraiocco) et Libero (Michele Riondino) n’étaient pas faits pour se rencontrer, encore moins pour s’aimer.
Giulia est une jeune fille brillante qui rêve de poursuivre des études universitaires mais elle vit dans un monde très particulier : celui des Témoins de Jéhovah.
L’une des règles fondamentales est de ne pas fréquenter les gens du monde impie.
Libero en fait partie.
Il sort de prison où il était pour une affaire de drogue et vit de petits boulots.
Leur histoire d’amour fait naître en Giulia une volonté d’appartenir à cet « autre monde » et d’être maîtresse de ses choix.
La plus belle preuve d’amour que pouvait lui offrir Libero.
Par amour, elle enfreint les lois de sa communauté, bouleverse les codes jusqu’au point de non-retour.
Ma note :
 vu à Furiani séance de 14h30
PRIX  SPÉCIAL  DU  JURY
MENTION  SPÉCIALE  À  Sara Serraiocco  RÔLE  DE  GIULIA

* Cumul pluie en 30h sur Folelli





144

LITRES





* Une navette les soirs de match dès la prochaine saison ?


Hyacinthe Vanni, président des Chemins de Fer de la Corse depuis un an, travaille à la mise en place de ces navettes tant espérées.
Dès la fin des travaux du tunnel et du rond-point de Furiani, le projet devrait être réactivé.

mercredi 8 février 2017

* Météo-France a édité un bulletin de vigilance jaune situation météorologique à surveiller concernant le département à compter d'aujourd'hui jusqu’à jeudi midi, a indiqué la préfecture de la Haute-Corse

Durant ce créneau, une perturbation est attendue sur la façade Est de l’île.
Les pluies modérées, pouvant prendre un caractère orageux, vont se renforcer au cours de la nuit.
L’intensité pourra atteindre 20 à 40 mm en trois heures pendant la nuit.
Les cumuls attendus sont de l’ordre de 80 à 100 mm voire 110 mm localement sur la moitié Est.
La limite pluie neige à 1300/1400 m en début d’épisode descendra dans la nuit à 1100/1200 voire 1000 m localement. 20 à 30 cm de neige sont attendus sur les sommets.
Le col de Vizzavona devrait être touché par le phénomène neigeux.
(extrait ViaStella)

mardi 7 février 2017

* Films vus ce jour 29ème Festival Cinéma Italien Bastia 2017 (en compétition)

VELOCE  COME  IL  VENTO 

2016  (1h59) 
 drame  réalisé  par  Matteo  Rovere


À seulement 17 ans, Giulia De Martino (Matilda De Angelis), dirigée par son père, participe au Championnat GT en tant que pilote.
À la suite de la mort inattendue de ce dernier, le grand frère de Giulia, Loris (Stefano Accorsi), absent depuis de nombreuses années, refait surface.
Lui aussi a été pilote, mais désormais il ne court plus. Pour pouvoir garder la maison familiale, Giulia n’a pas d’autre choix que de gagner le Championnat. Loris quant à lui prend ses aises avec sa compagne et accepte de donner quelques conseils à sa sœur pour pouvoir payer ses stupéfiants.
La cohabitation est difficile entre cette adolescente responsable au caractère bien trempé et son grand frère toxicomane.
Ils doivent apprendre à se connaître et à se faire confiance, il en va du placement en famille d’accueil du petit frère.
Ma note :
 vu à Furiani séance de 16h45
GRAND  PRIX  DU  JURY  AU  FESTIVAL
PRIX  DU  JURY  JEUNES

* * * * * * * * * * * * * * *


LA  PELLE  DELL'ORSO

 2016  (1h32) 
drame  réalisé  par  Marco Segato

Dans les Dolomites, années 1950.
Mère nature règne sur ces montagnes tantôt hostiles tantôt mystérieuses.
Domenico (Leonardo Mason), un jeune garçon d’une quinzaine d’années, a grandi sur ces terres.
Pietro (Marco Paolini), son père, est un homme usé par la vie : sa femme est morte, le dialogue avec son fils est presque inexistant, son quotidien est rythmé par les silences et la boisson.
Alors un soir, isolé dans un coin du bar du village, Pietro tente le tout pour le tout : il parie 600 000 lires avec son chef peu scrupuleux Toni Crepaz (Paolo Pierobon) qu’il tuera « el diàol », le diable, cet ours que toute la population superstitieuse du lieu redoute. S’il échoue, il devra travailler un an pour lui sans rémunération…Débute alors une aventure au cours de laquelle le père se met à la recherche de la bête, suivi par son fils.
Ma note :
 vu à Furiani séance de 14h30

lundi 6 février 2017

* Films vus ce jour 29ème Festival Cinéma Italien Bastia 2017 (en compétition)

LE  CONFESSIONI 
(les  confessions)

2016  (1h43) 
Drame, Thriller  de  Roberto  Andò

Quelque part en Allemagne dans un hôtel de luxe, se tient une réunion extraordinaire à huis clos à laquelle assistent les principaux ministres de l’économie du G8, ainsi que le directeur du FMI Daniel Roché (Daniel Auteuil).
Parmi eux, trois invités un peu particuliers : une écrivaine pour enfants à succès (Connie Nielsen), une rock star et un moine italien, Roberto Salus (Toni Servillo).
Alors que la réunion prend bonne tournure pour adopter une manœuvre secrète, Roché est retrouvé mort après s’être confessé au moine qui est de ce fait le coupable idéal.
Salus est à la fois prisonnier et protégé par le secret de la confession.
Les politiciens vacillent les uns après les autres dans ce climat de doutes et de crainte.
Ma note :  
vu à Furiani séance de 16h45

******************************

FIORE 

2016  (1h50) 
drame  réalisé par Claudio  Giovannesi

Dafne (Daphne Scoccia) est une adolescente de 17 ans, frêle, jolie, un peu paumée, impulsive, violente, livrée à elle-même.
Qui survit dans le métro de Rome en braquant les usagers pour leur voler leur téléphone.
Elle vit de larcins et lorsque la police l’arrête elle est envoyée dans une prison mixte pour mineurs, où tout contact entre filles et garçons est interdit.
 Elle pourrait être confiée à son père (Valerio Mastandrea), mais c’est un ancien taulard qui refait sa vie et ne veut pas la prendre en charge. La fenêtre de sa cellule donne sur l’aile des garçons et elle aperçoit Josh (Josciua Algeri). Tout commence par un échange de regards mais Dafne et Josh tombent amoureux. Ces deux rebelles, des durs, ont un cœur tendre et une imagination romantique.
Ils tentent par tous les moyens de communiquer.
Ce n’est pas aisé mais Dafne fait montre d’une grande imagination pour contourner les interdits de la prison et profiter de la moindre occasion pour entrer en contact avec lui.
Pour les deux tourtereaux la cage est trop étroite. 

Ma note :
 vu à Furiani séance de 14h30

samedi 4 février 2017

* Montpellier 2 - Bastia 1 (23è journée)

Match suivi à la radio

Le  Sporting Club de Bastia  battu à Montpellier  est désormais en position de relégable.

S'achemine-t-on vers trois clubs en Ligue 2 l'année prochaine.

De jolis derbys en perspective !

Prochaine rencontre pour le  SCB  mercredi 19à Furiani contre Nantes

* Extraits Corse-matin de ce jour


* * * * * * * * * * * * * * *

* Extraits Corse-matin de ce jour


* * * * * * * * * * * * * * *

* Ouverture ce jour du 29ème Festival du film italien




DOUZE 

FILMS


EN 

COMPÉTITION


* * * * *